Berikely & Zama: un son franco-malgache

Berikely & Zama, c’est une nouvelle formation franco-malgache composée de quatre musiciens et chanteurs réunis autour de Berikely, auteur compositeur malgache, chanteur et joueur de kabossy, la guitare emblématique de Madagascar. C’est la réunion de musiciens aux parcours très différents mais qui ont pour point commun, l’amour des musiques métissée. Il faudra plus de deux ans pour se forger une expérience de la musique malgache qui n’est pas d’une approche aisée pour les occidentaux. Cela passe par un travail technique personnel puis en groupe. Le groupe profite de la scène pour consolider le répertoire l’objectif étant l’enregistrement d’un album.

Avec Eric Doboka (Tue-Loup, March Mallow) à la guitare, explorateur de différents univers musicaux. Thomas Boucherie (Ibrahima Koné), jeune virtuose de la basse qui a forgé son expérience dans la musique africaine. Bema Ratovondrahery (Mami Bastah), percussionniste malgache qui, par sa technique parfaite fait le lien entre les deux cultures, et Jean-Yves Boucherie, enrichi d’un long chemin musical dans le jazz et les musiques latines, apporte une fondation rythmique solide. Le groupe offre une couleur musicale métissée et authentique fortement influencée par les rythmes traditionnels malgaches.

 

LE PROJET

Après quelques années d’absence, le chanteur Berikely, qui a déjà fait sa réputation sur l’île de Madagascar avec notamment le titre “Tara Avion” revient avec un nouvel album intitulé “Ela Ela”. Un opus qui prouve qu’il n’est pas encore prêt à déposer définitivement son kabôssy, qui est son instrument de prédilection. C’est la rencontre avec Eric Doboka, directeur artistique du projet, qui motive son envie de métisser sa musique qui trouve habituellement ses fondations dans un style traditionnel. Les choses se font naturellement par l’apport de la culture et de l’expérience de chaque musicien. Il en ressort une musique emportée par des mélodies et des textes résolument malgaches, soutenus par un accompagnement aux couleurs parfois occidentales. Le choix se porte sur un son exclusivement acoustique pour aborder les différents styles de musique malgache comme le salegy, le tsinjaka ou le banaiky. Avec également quelques influences afro-beat. Les chansons parlent d’aventure, de nostalgie, d’amour et d’humanité. C’est aussi pour Berikely le moyen d’exporter sa musique en la proposant à un public international.

 

Berikely, maître incontesté du Kabossy (guitare malgache) et chanteur malgache a la voix très singulière, est le fils d’un musicien, joueur de valiha, instrument traditionel en bambou entouré de cordes et d’une chanteuse folklorique du Nord-Est de Madagascar. En 1985, il sort son premier disque réalisé par l’artiste malgache Michael Siatothro. Ce qui lui donnera l’opportunité d’une première tournée sur lîle . Entre 1986 et 1990, il devient un artiste incontournable à Madagascar. Ses chansons deviennent de véritables succès et cette renommée résonne auprès des professionnels de la culture du monde entier. En 1990, il obtient le prix “Afrique Musique Traditionelle découverte” avec RFI (Radio France International). Puis, il s’exporte et commence à jouer à la réunion, aux Seychelles, en France et aux Etats Unis jusqu’en 2004. Il vit actuellement à Nantes. Il fonde avec Eric Doboka, Berikely & Zama. Il est également membre du groupe K’Bossy soutenu par Trempolino (Nantes).

 

Eric Doboka, musicien multi-instrumentiste et vidéaste, est le créateur du projet. Il vit actuellement dans la Sarthe. Membre du groupe Tue-Loup depuis 2001, originaire du même département, en tant que bassiste/contrebassiste et parfois pianiste avec lequel il enregistre une dizaine d’album. Il est également guitariste et membre fondateur du groupe de jazz “March Mallow”. C’est en tant que guitariste qu’il fonde avec Berikely le groupe Berikely & Zama par la rencontre de ses amis musiciens français avec les musiciens malgaches Berikely et Samuel Ratovondrahery.

 

Samuel Ratovondrahery dit Bema, vivant actuellement à Nantes, est un percussionniste malgache. Fondateur du groupe M’Boutah (jazz fusion) qui bénéficie d’une bonne renommée sur la scène malgache. Il collabore également avec le groupe malgache Mami Bastah, Lauréat du prix musique de l’océan indien qui lui offre l’occasion d’une tournée internationale. En tant que fondateur et leader du groupe Mpamanga qu’il fera jouer notamment au festival Sauti za Busara à Zanzibar. Il a intégré les groupes K’Boosy et Berikely & Zama.

 

Thomas Boucherie (Le Mans), est un jeune virtuose de la basse amoureux des métissages musicaux. Professionnel depuis 2008. Il bénéficie d’une solide expérience de la scène et du studio. Avec notamment des passages à l’Europa Jazz festival du Mans, La Luciole (Alençon), Le Cargo, Stérolux (Nantes), Le BBC (Caen), Le Normandy (St lô)… Il intègre le groupe Berikely & Zama à sa création. Il a également enregistré et joué avec Ibrahima Koné, Maghreb Orchestra, Guesslove, Youkoff, Sarah Bessie.

 

Jean-Yves Boucherie (Le Mans), est un batteur aux multiples expériences, de la chanson (Monsieur Pao, Dee Late, Soulsnam) aux musiques du monde (Ka Voyé Ba Ou, Decky Fototsy), le tout paré des couleurs du jazz et des rythmes afro-cubains (Gilles Bardet Quartet,Triops, Eric Marais Quartet, Manteca). Il a parcouru de nombreuses scènes dont plusieurs participations à des festivals de jazz, comme l’Europa Jazz du Mans, Jazz sous les Pommiers. il partage actuellement son temps entre le plaisir de jouer sur différents projets (Berikely and Zama, Jean Pierre Derouard Sextet) et celui d’enseigner (Dept Jazz CRD Le Mans).

Nous retrouver:

sur Facebook: https://www.facebook.com/berikelyandzama

sur instagram: https://www.instagram.com/berikelyandzama/